#14 – Ceci n’est pas un bilan 2022.

Bonjour, bonjour,

Pas de litanie du nouvel an dans cette newsletter ! Pour ce premier Club Édito de l’année, je vous propose matière à réfléchir, vous inspirer, vous cultiver et confronter vos idées.

Meilleurs vœux tout de même, je suis pas malpolie. Je vous remercie au passage d’être abonné.e à cette newsletter, en dépit de sa fréquence de publication erratique.

On y va ?

💭 Pensées (pas si) brèves & brèves pensées

Si vous avez passé plus de 2 minutes sur LinkedIn et Twitter ces dernières semaines, vous avez sans doute lu des affirmations dignes d’une prochaine l’apocalypse à propos d’OpenAI.

L’IA VA REMPLACER LES HUMAINS ! L’IA TUE LES RÉDACTEURS ! L’IA RUINE L’ART ET LES GRAPHISTES ! L’IA A MANGÉ MA GRAND-MÈRE !

OK, bon. On se calme 2 minutes, les Nostradamus et Phénomène Raven en herbe ?

Point info : peut-être que vous vous demandez de quoi je parle. Je parle du dernier chatbot d’OpenAI, l’organisme de recherche indépendant fondé par Elon Musk (il est partout le c*n)

ChatGPT (Generative Pre-trained Transformer), c’est un type d’intelligence artificielle qui permet aux utilisateurs d’interagir avec un assistant virtuel en utilisant un langage “normal”. L’utilisateur lui écrit une requete et l’IA lui répond en temps réel. On peut l’utiliser pour générer des textes, en traduire…

Je ne me ferai point avocate du diable, en plus, je m’y connais pas forcément plus en IA que le commun des mortels. Cette newsletter, c’est juste moi qui tente de piger pourquoi tout le monde diabolise l’IA et clame que des robots vont me piquer mon job.

Alors, je me suis créé un compte sur ChatGPT et je suis allée tester par moi-même.

Le test

Le but premier du test, c’était de voir si elle était cap’ de me pondre un post avec une tonalité autre que chiante qu’informative. Parce que je ne doutais pas de ses capacités à répondre à mes sollicitations.

Après plusieurs tests, plus ou moins précis, j’ai réussi à me faire un avis.
En soi, l’IA, elle fait le taf : elle répond à mes questions avec des informations claires et je pourrais totalement les recycler en un post Instagram, par exemple. Mais ses capacités s’arrêtent là où on veut mettre de la personnalité dans ses écrits. Le contenu rédactionnel est assez bateau.

Rivaliser avec des robots, j’ai un peu la flemme

Je lui ai fait rédiger un e-mail marketing, aucun principe de copywriting n’en ressortait.

Je ne suis pas experte SEO, mais les personnes qui le sont affirment que les contenus rédigés par OpenAI/ChatGPT seraient SEO-friendly.

Peut-être, donc, que l’IA sera intéressante à exploiter si Instagram et TikTok prennent définitivement le virage vers le référencement de mots-clés.
De cette manière, l’IA peut servir de bonne base pour certaines recherches et faire gagner du temps aux rédacteurs.

Concernant le copywriting : non. Je ne crois pas que ces contenus peuvent mieux vendre qu’une vraie plume rattachée à un cerveau expert en marketing, qui effectue des recherches précises sur une cible donnée.

Et outre les soft skills et le contact humain, pour tous les corps de métiers, c’est vrai que les contrarian skills prévalent également.

Conclusion

Je n’ai pas peur de ChatGPT. Il faut beaucoup trop de temps et de “prompts” pour réussir à lui faire cracher à peu près ce que je veux. Et même en arrivant à un résultat à peu près potable, il ne sait pas appréhender les petits détails aussi bien que les humains.

Oui, l’IA est impressionnante, mais si elle a besoin de moi pour écrire de bons textes, c’est qu’elle ne peut pas vraiment me remplacer. Le résultat ne sera bon que si les instructions le sont.

L’IA ne connaît pas les motivations des entreprises, leurs valeurs intrinsèques, leur tone of voice. ChatGPT est bien sympa, mais il ne peut pas vous proposer d’angles originaux pour vos contenus.

Alors je pense que c’est un super outil pour obtenir une trame, une base de travail. Mais ça ne va pas beaucoup plus loin.

Déso, c’est pas demain la veille que je deviendrai dresseuse de robots.

Enfin, ce n’est que mon humble opinion, vu que c’est ma newsletter.

✏️ Copy Crush

Parfois en français, parfois en anglais, selon mes trouvailles.

🍭 Minute Pop(illon)

Vu :

📺 The White Lotus S02 (OCS)

MA VIIIIIE. J’avais tellement aimé la S01, franchement j’ai pas été déçue de la deuxième saison. Une atmosphère si particulière émane de cette série, franchement j’adore.

Lu (et adoré) :

📖 Julia Kerninon – Ma Dévotion

📖 Ottessa Moshfegh – My Year of Rest and Relaxation

🔗 Enregistré :

Vous aimez cette rubrique de liens en vrac ? L’idée étant de partager ma veille. Mais comme tout est en anglais… Vous me dites ce que vous en pensez ?

  • L’algo de la FYP TikTok dévoilé
  • Un essai sur les personnages féminins complexes (Fleabag, jtm)

🌷 Ety-mot-joli

Chaque mot a son passé. Parfois insoupçonné, souvent surprenant… 👀

Janvier : Januarius, janvier, chez les Romains était le mois sacré de Janus, le gardien des portes, dieu ancestral de l’Italie. Celui qui présidait à toutes les inaugurations.

Le jour de l’an était la fête principale de Janus : les Romains échangeaient des petites pièces de cuivre à son effigie : double visage, symbole de la porte à deux faces. L’un des visages regardait vers l’avant (l’année à venir), l’autre vers l’arrière (l’année écoulée).

Je vous remercie de m’avoir lue jusqu’ici !

Si cette édition vous a plu, partagez-la autour de vous 💗. Créer ce contenu prend du temps (plus d’une demi-journée), vos retours me motivent à continuer.

Pssssst : vous avez écouté Texte Entre Amies, le podcast que j’ai co-créé avec Emma ?

Au fait, moi c'est Chloé

Ensemble, (ré)imaginons votre propre voix et rendons-la reconnaissable entre toutes.

Copywriting version DIY

Mes templates de séquences mail prêtes à l’emploi,

Précédentes éditions

La prochaine ?

Texte entre amies

Vous avez aimé cette édition ? Parlez-en autour de vous pour rendre une meuf heureuse (moi) ❤️

​Promis, juré, je ne vous spammerai pas.